Eco-conception : bien plus que du sourcing intelligent.

Economie durable: comment y arriver dans la maroquinerie.

1- La tendance.

Force est de constater que dans le monde de la maroquinerie et plus généralement , on parle de durabilité , d'éthique de "sustainability" dès lors que l'on source la manière première de manière un peu rationnelle.

Beaucoup de marques se gargarisent de leur coté éthique et en font un credo du moment qu'elles se fournissent en cuir non pas auprès des tanneurs mais par des voies qui remettent en circulation des stocks non utilisés. C'est certes, une excellente démarche et nous admirons ceux et celles qui en structurant une activité économique autour de cette valorisation, font prendre de bons réflexes aux grandes maisons, aux tanneurs... Remarquez que cela se rapproche beaucoup de ce que faisait les artisans dans le temps pour chiner, les lots de second choix, les fins de série, les stocks de reprise. le célèbre bon sens de l'artisan.

2- Eco-conception: un travail complexe.

Mais la durabilité cela va bien au delà de cela: c'est intégrer les préoccupations de développement durable tout au long du cycle de vie d'un produit. C'est également  ne pas oublier la dimension sociale périphérique. Et là alors , on se rend compte en faisant un tour d'horizon que les candidats à la durabilité ne son pas si nombreux que cela réellement.

Afin d'illustrer le schéma, nous voulions partager avec vous ce schéma de la roue de Brezet qui modélise tout ce nous aurions tous à faire pour pouvoir pleinement se revendiquer  de l'éco-conception.

Schéma du cycle e vie d'un produit
Schéma de l'eco conception tout au long de la vie d'un produit
source: Eco-conception.fr, filière textile

Pour être tout à fait honnête , nous nous sommes penchés sur nos propres méthodes pour analyser le chemin que nous avions encore à parcourir pour nous dire pleinement vertueux et oser l'afficher.

Nous cochons de plus en plus de cases mais le parcours complet est difficile , en particulier quand nous n'avons pas la main sur certains points: la traçabilité de nos matières premières, l'extrême difficulté de se positionner sur un marché submergé par des productions en provenance de pays à coût de main d'oeuvre moindre.

Ce que nous faisons à l'atelier:

  • Nous sourçons des cuirs français, valorisons au maximum les stocks de cuirs et toutes nos chutes dans nos propres fabrications mais également en en donnant à d'autres artisans.
  • Nous travaillons en circuit court.
  • Nous essayons de concevoir des produits dont les éléments constituants en cuir génèrent le moins de chutes possibles. Dans nos designs, nous cherchons l'intemporalité. Et nous utilisons le moins possible de boucleries métalliques car ces dernière proviennent le plus souvent de lointaines contrées et datent facilement le style des produits.
  • Nous emballons nos produits dans des papiers recyclés et/ou des pochons cousus dans des tissus Eco, par  des actrices d'un chantier de réinsertion.
  • Nous trions le plus possible nos déchets....
  • Nous accueillons le plus possible de jeunes stagiaires pour transmettre et offrir la possibilité aux jeunes de se projeter dans leur potentiel futur avenir professionnel

Mais nous devons sans cesse progresser.

Nous avons récemment opté pour un nouveau système de stockage qui nous permet de mieux voir toute la matière dont nous disposons.

Nous avons mis au point un nouveau produit qui bat tous les records d'économie de chute sans aucune bouclerie, facilement réparable  et nettoyable  qui pourra être équipée d'une sangle entièrement conçue avec des petites chutes. Nous aimerions proposer à nos clients de concevoir un petit produit avec les cuirs du sac en fin de vie, si nous sommes tous là quand le sac sera hors d'usage. Voilà, nous espérons vous le présenter pour Noël!!

Nous continuons nos efforts.... Alors à suivre

 

atelier de maroquinerie
atelier Po! - Maroquinerie artisanale pour les particuliers et les professionnels

 


La_verriere_ville_de_Suresnes

Les artisans d’art et le COVID

Et voilà l’acte 2 du COVID… Il est clair que la situation économique pour les artisans et les artisans d’art tout particulièrement ne va pas s’arranger.

Les annulations massives voire totales de toutes les manifestations de type salons, foire, rencontres nationales, régionales et même très locales font que bon nombre d’artisans d’art n’ont plus d’espace de vente. Oui bien sur il y aura le digital mais on le sait , les artisans d’art parlent de leurs créations et c’est en grande partie ce discours, ce partage autour de leur savoir-faire qui est souvent à l’origine des coups de cœur des clients.

Toutes les productions pour Noël ont été lancées, les matières premières engrangées. Les trésoreries, après la première période de confinement sont au plus bas ; En tant normal la période de Noël représente les plus fortes parts de chiffre d’affaires pour les artisans d’art.
Et oui les artisans créateurs parlent aussi d’argent, ils mangent, font vivre leur famille.

Alors nous devons nous réinventer : et faites confiance aux créateurs pour avoir des idées mais ça va vite, très vite.

Pour ma part je vais ouvrir une petite boutique en ligne avec des produits rigolos, utiles et pas trop chers pour le plaisir de tous et expédiables facilement pour vous permettre d’envoyer partout , sous tous les sapins de vos proches un petit morceau de cuir, de l’histoire de mon atelier.
Ne me demandez pas des collections printemps, été , automne en ligne . Tout cela va bien trop vite pour l’artisanat.

Comment faire pour nous soutenir alors que nos ateliers sont fermés :
- Les achats en ligne
- Appelez nous par téléphone, on est là pour vous
- Prenez RDV sur le site pour une visio.

RETROUVEZ TOUS MES CONFRÈRES DE LA GALERIE LA VERRIÈRE À SURESNES

Pour en savoir plus

Pour découvrir tous les métiers d’art